Les étudiants de Stories Drawn ont finit par créer des groupes distincts: les artistes, les intellectuels, les sportifs, les rebelles et les populaires. En ferez-vous partie ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Quand l'ennuie nous prend par derrière. Pv Hazama (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ace Logan
PERSONNEL
Surveillant malgré lui
avatar


Messages : 249
Points : 318
Date d'inscription : 17/08/2010
Localisation : Paris

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Quand l'ennuie nous prend par derrière. Pv Hazama (terminé)   Ven 16 Déc - 14:37

    J'étais juste un peu perdu. Je devais aller chercher les billets d'absence dans les salles, mais j'avais trop la flemme ... alors quelqu'un le fera à ma place.
    Je m'assis sur un banc dans un couloir, d'ailleurs qu'est ce que un banc fout dans un couloir ? Ils veulent que les gens se cassent la gueule ? Les architectes étaient définitivement de gros sadiques. Je contemplais mes chaussures. Je priais juste pour qu'il m'arrive un truc intéressant qui pourrait enfin faire bouger ma journée de merde. Je ferma les yeux quelques secondes, pour piquer un petit somme, rien qu'un petit ...


    - Regardez ce type !
    - Pourquoi il dort dans les couloirs ?
    - C'est un pédophile !


    Des bruits me réveillèrent. J'ouvris lentement mes yeux et j'aperçus trois petits garçons devant moi. Il étaient tout les trois vêtus de salopettes, de grandes lunettes rondes, ils avaient aussi des appareils dentaires, et portaient leurs livres dans leurs bras. Ils sursautèrent quand j'ouvris les yeux, et ressèrent leurs précieux livres contre eux. Ils commencèrent a trembler de peur. Je compris que je pouvais enfin m'amuser.

    - Bonjour les enfants ..., dit-je en faisant une voix plus grave et en leur faisant coucou avec ma main.
    - Qui êtes vous ?, dit le plus grand.
    - Oh moi, je suis un gentil monsieur ... Vous voulez des bonbons ?

    Ils ne répondirent pas. Je me leva d'un coup, et ils sursautèrent a nouveau. Je m'approchais d'eux, doucement ... puis je tendis mes mains vers en criant "BOUH !". Il s'enfuirent en criant "AAAHH !!". J'éclata de rire puis je me rassit. Mais les trois petits revinrent.

    - Monsieur, on va le dire que vous z'êtes un dangereux monsieur !
    - D'accord.
    - Attention Jean-Charles il pourrais t'attaquer !
    - Oui Jean-Charles, fait attention je suis quelqu'un de très dangereux.


    Le petit Jean-Charles commença à me sortir des trucs sur la loi, dont je me foutais éperdument. Je soupirais, puis j'attendais que quelqu'un d'à peu près normal vienne me sauver de cet ennui.


_________________
Adulte pas du tout responsable - Fumeur impulsif  Flemmard invétéré - Amateur de belles femmes  Adorateur de congés payés
Très peu dispo en ce moment, je n'oublie pas mes partenaires de rp! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hazama Terumi
PROFESSEUR
Maîtrise de pouvoirs

avatar


Messages : 86
Points : 94
Date d'inscription : 11/09/2010

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Re: Quand l'ennuie nous prend par derrière. Pv Hazama (terminé)   Sam 17 Déc - 19:57

Ho, mais quelle journée ennuyante ! Pensa immédiatement Hazama soulagé d'avoir quitté sa classe de petits gamins bruyant et mal élevés. Comment des parents peuvent-il négliger à ce point leurs enfants ? Mettez les au congélateur si vous ratez leur éducation ! Enfin bref, c'est ainsi que notre professeur préféré se baladait dans les couloirs avec un grand sourire tout en sautillant et chantonnant comme un gamin, à ce moment-là il entendit des bruits de talon ce qui attira son attention (avec quelques fantasmes à la Hazama bien sûr), ho merde ! C'était la directrice ! N'ayant pas envie de croiser cette pimbêche snob (qui sait ce quel aurait dit en voyant un de ses employer sauté dans un couloir en chantant ?), il passa à travers le mur comme si de rien n'était. Il arriva en plein au fond d'une salle de cours rempli d'élève, il se figea, mal à l'aise, personne n'avait remarqué sa présence, en même temps vu la gueule du prof personne n'écoutait le cours et tout le monde discutait tandis que son collègue tentait de ne pas se prendre dans la gueule les avions en papier qu'on lui jetait. Il passa donc, à travers le sol et tomba à l'étage d'en dessous. Il se rattrapa de justesse en bas titubant un peu en tenant son chapeau pour ne pas qu'il tombe. Une scène bien intéressante se dérouler devant lui, un surveillant qui s'était assoupi sur un banc (en plein dans le couloir, cette école est vraiment mal foutue) se faisait épier par trois minot étant des archétypes même du fayot (trois réunis ! C'est la fête aujourd'hui)

    - Regardez ce type !
    - Pourquoi il dort dans les couloirs ?
    - C'est un pédophile !

Depuis quand dormir dans les couloirs = être un pédophile ? Hazama s'en posa la question sans trouver la réponse, en même temps vu les trois cas qu'il y avait là, vaut pas mieux suivre leurs logiques... enfin bref.

    - Bonjour les enfants ...
    , dit-il en faisant une voix plus grave et en leur faisant coucou avec ma main.
    - Qui êtes-vous ?
    - Oh moi, je suis un gentil monsieur ... Vous voulez des bonbons ?

Hazama en riait déjà intérieurement, pour une fois il y avait un employer pas trop coincé dans cet établissement. Le concerné se leva brusquement en criant et les trois gamins fuirent dans la direction opposée en criant comme des tafioles.
Hazama se demanda s'ils allaient se plaindre à la directrice ou aller pleurnicher dans les jupes de leurs mères, mais les trois petits revinrent en essayant de faire leurs malins.

    - Monsieur, on va le dire que vous z'êtes un dangereux monsieur !
    - D'accord.
    - Attention Jean-Charles il pourrait t'attaquer !
    - Oui Jean-Charles, fait attention je suis quelqu'un de très dangereux.


Hazama se dirigea vers le petit Jean-Charles sans se faire remarquer et posa ses mains sur ses épaules en le caressant, il se baissa et mit sa bouche à hauteur des oreilles en lui susurrant assez forte pour que les autres entendent.

    - Mon petit Charles, tu ferais bien d'écouter tes copains, avec ton si joli minoi des pédophiles pourrait bien vouloir te chopper par derrière si tu vois ce que je dire ~


Un frisson parcourra l'échine du pauvre petit Jean-Charles qui se retenu de ne pas mouiller son pantalon. Hazama fut surpris, c'est la première fois qu'il vu quelqu'un avoir le teint aussi blanc de peur. Ses deux camarades partirent en courant et Hazama relâcha le troisième pour qu'il puisse les rejoindre et se redressa en riant tellement qu'il en eu mal au ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace Logan
PERSONNEL
Surveillant malgré lui
avatar


Messages : 249
Points : 318
Date d'inscription : 17/08/2010
Localisation : Paris

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Re: Quand l'ennuie nous prend par derrière. Pv Hazama (terminé)   Sam 17 Déc - 20:35

    Tout à coup, un homme aux cheveux verts arriva. Il avait l'air de s'ennuyer autant que moi mais lui aussi trouva l'idée d'aller embêter les trois petits intellos. Il commença à chuchoter des paroles érotiques au petit Jean-Charles, celui-ci devint blanc comme un linge, j'étais moi même choqué de le voir aussi pâle, mais je ne pu m'empêcher d'esquisser un sourire et lâcher un rire sadique à ce moment là. Les deux s'enfuirent en courant et l'autre les imita en piquant, j'imagine, le sprint de sa vie. L'autre gars rigola, je fis de même.

    - Y'a des élèves vraiment cons ici.

    Je soupira. Même à deux y'avait rien à faire. Si seulement il y avait encore un bouffon de ce genre qui pourrait venir, ça serait parfait. Pour une fois que je tombais pas sur un adulte obsédé de donner ses cours et qui s'amusait, c'était bien.

    - Euh, bonfour monfieur, ze suis perdu. Pourriez-vous m'indiquez où se troufe la salle A203 s'il vous plait ?

    Je sentis de l'eau atterrir sur mon épaule. Je tourna rapidement la tête et je me retrouva face à un espèce monstre pleins d'acné avec de la ferraille sur les dents. Je lâcha une expression apeuré et me recula rapidement de ce truc non-identifié. Le garçon baissa son regard, on sentait de la tristesse dans ses yeux. Ces derniers étaient tout rouges, je profitais de ce détail pour l'attaquer.

    - Pourquoi as-tu les yeux rouges ?
    - Z'ai réfisé toute la nuit pour mon examin.
    - FAUX ! Tu as pris de la drogue ! C'est très mauvais mon garçon, tu sais que tu peux être renvoyé de ce pensionnat pour ça ?
    - Mais monfieur ...,
    dit-il avec de la sueur qui coulait sur son front, zamais fe ne prendrais de la drogue, ma mère me tuerais afec le couteau de cuifine !
    - En plus tes parents sont violent avec toi ?!


    Le petit garçon commença à paniquer, la sueur se dédoubla et il claquait des dents. Je tourna un petit regard vers l'homme qui avait terrorisé Jean-Charles tout à l'heure, et j'affichais un sourire sournois sur mes lèvres.

_________________
Adulte pas du tout responsable - Fumeur impulsif  Flemmard invétéré - Amateur de belles femmes  Adorateur de congés payés
Très peu dispo en ce moment, je n'oublie pas mes partenaires de rp! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hazama Terumi
PROFESSEUR
Maîtrise de pouvoirs

avatar


Messages : 86
Points : 94
Date d'inscription : 11/09/2010

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Re: Quand l'ennuie nous prend par derrière. Pv Hazama (terminé)   Dim 18 Déc - 16:58

Après cette brève rigolade, Hazama repris son souffle et se tourna vers le surveillant affichant comme toujours, son grand sourrire. L'autre aussi avait visiblement apprécier d'emmerder ces trois minots sans le moindre intérêt.

    - Y'a des élèves vraiment cons ici.
    -J-...



Alors qu'il allait répondre il se fit couper la parole par un autre enfant (cet endroit grouillait d'enfant visiblement... ha, mais nous sommes dans une écoles c'est vrai ). Hazama due se reculer pour ne pas se prendre des postillon aussi énorme qu'un morceau de grêle, malheureusement le surveillant n’eut pas autant de chance et se prit la majorité des postillons sur ses vêtement. Hazama croisa les bras et arqua un sourcil. Il commençait vraiment à croire que cette école faisait de la discrimination infantile en intégrant que des cas social dans leur établissement. A force il commençait à avoir l'habitude de se bousillait les yeux devant des monstres de la nature, celui-ci cependant il fallait l'avoué avait vraiment une salle gueule. Il avait de gros morceaux de métal qui sortaient de sa bouche avec des gros trucs suspect coincé dedans, sa peau était un champ de bataille ou ce n'était pas des boutons, mais des volcans recrachant du pue ce qui donna mal au cœur à Hazama qui se reteint de lui dégueulé dessus, au moins le vomi aurait caché cette tête horrible ?

    - Euh, bonfour monfieur, ze suis perdu. Pourriez-vous m'indiquez où se troufe la salle A203 s'il vous plait ?


En plus d'être moche il était illettré et d'une connerie imbattable en sachant que la salle A203 était juste derrière lui. Ce qui fit rire Hazama fut l'expression de son collègue en découvrant cette chose horriblement déplaisante du regard, il en fahi presque tomber du banc tellement il recula dans la précipitation. Hazama écouta la discutions avec un certain enthousiasme de découvrir le tact de son collègue qui n'était pas si mal.


    - Pourquoi tu a les yeux rouges ?
    - Z'ai réfisé toute la nuit pour mon examin.
    - FAUX ! Tu a prit de la drogue ! C'est très mauvais mon garçon tu sais que tu peu être renvoyé de ce pensionnat ?
    - Mais monfieur ..., dit-il avec de la sueur qui coulais sur son front, zamais fe ne prendrais de la drogue, ma mère me tuerais afec le couteau de cuifine !
    - En plus tes parents sont violent avec toi ?!


Le professeur due carrément se retenir d'exploser devant eux, les phrases était vraiment bien trouver et la frustration du petit se sentait à trois kilomètres, le pauvre en sué tellement que les gouttes tombaient au sol, il se tourna vers Hazama en claquant des dents. Celui-ci jeta un bref regard sadique à son collègue et se pencha vers le petit avec un grand sourrire.

    -Avant de te conseiller d'acheter un Bescherelle je voudrais te dire que tu ment très mal quand on ment on ne su pas à pleine goutte et vu ton visage, heu si on peu qualifier ce truc de "visage" j'espère sincèrement pour toi que c'est la drogue qui t'a rendu comme ça.
    -feske fous foulez dire par là ? Monfieu ?
    -Hum, je dois commencer par ton horrible manière de parler comme un mongole triso échappée de l’asile ou par cette "chose" qui te sert de visage ? En reparlant de t'es parents je l'ai trouve vraiment cruel de ne pas t'avoir tuer à la naissance en faisant tomber ton landeau par accident, ils essayent même de te rattraper avec de la chirurgie métallique à ce que je vois.
    -Fou êtes méfant !!!!
    -Ho je suis vraiment "méfant" ? C'est pas moi qui consomme de la drogue en cachette pour vouloir faire des hallucinations avant de se branler sur des images fictif, je ne pense pas que tu soit très populaire avec les filles mon chère.
    -Fe Fuit trèèèès populaire ! Fe sort même avec une fille !
    -Tu sais mon garçon, baiser des animaux ne veux pas dire avoir une copine


Le jeune garçon devint tout rouge et commença à avoir les larmes qui coulaient.

    -Quoi tu baise vraiment des animaux ?!
    -Fa n'a rien à voir ! Fouffinette m'aime !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace Logan
PERSONNEL
Surveillant malgré lui
avatar


Messages : 249
Points : 318
Date d'inscription : 17/08/2010
Localisation : Paris

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Re: Quand l'ennuie nous prend par derrière. Pv Hazama (terminé)   Dim 18 Déc - 17:46

    Je ne pu me retenir d'exploser de rire aux remarques de mon collège vis-à-vis de ce légume. Faut croire que cette école accepte vraiment des cas sociaux. Comment s'imaginer qu'ils détiennent des pouvoirs ? À part si la directrice a une dette envers les parents de cette chose et qu'elle est obligée de l'accepter ... Mystère. Je lâcha un rire moqueur à la dernière remarque de mon collègue. À ce moment là l'autre mongole devint tout rouge ... de honte ?! Cela voulait dire qu'il avait une attirance sexuelle pour de pauvres bêtes sans défenses qui ne veulent même pas de lui ?! Ho ho ho ! Une nouvelle faille sur quoi on pourrait l'attaquer ! Je m'approcha de lui et je me plaça devant mon collègue, et regarda le petit d'un regard accusateur.

    - Tu sais Truc, bah ouais je connais pas ton nom, je ne sais pas si c'est toi qui te fait des allusions, où si tu pratiques de la violence envers ton animal pour qu'il te procure un quelconque plaisir, mais ce que tu fait est très malsain !
    - Mais monfieur ...
    - Tu consommes de la drogue, tu te fait battre par tes parents, remarque on comprend, puis tu pratiques des actes zoophiles ! Non mais où va le monde ?!


    Le petit eu les larmes aux yeux et finalement, fit sortir toute l'émotion en lui. Il voulait se coller à moi pour pleurer mais je l'esquiva et il se cassa la gueule sur le banc, je ne pu m'empêcher de rire. Tout-à-coup on entendit des bruits de talons. Je me réveilla pensant que c'était une jolie fille, adulte ou élève peu m'importais. Mais au bout du couloir apparu la directrice, oh non ! Je l'aimais pas elle, car elle me reprenais plusieurs fois sur mon comportement, tel un élève. Oh, j'ai 21 ans la vielle, je suis un adulte. Elle était habillé en femme d'affaire avec une robe assez courte (no allusion) et elle était coiffé d'un chignon et avait une frange, elle nous fixais de ses yeux vert de vipère (olol) à vous glacer le sang.

    - Que ce passe t-il ici ?! Monsieur Terumi ! Monsieur Logan ! Et un enfant qui pleure ! Oh, vous connaissant bien vous avez encore fait quelque chose de travers !

    Donc mon collègue était aussi mesquin que moi ? Ho ho, on va bien s'entendre je le sens. Quant à la vielle elle avait accourue devant nous et nous fixait. Elle jeta un regard méprisant vers le petit, ne prenant même pas la peine de savoir ce qu'il s'était passé.

    - Je n'aime pas voir deux sournois caractères réunis. Et vous monsieur Logan, j'ai entendu dire par le biais de vos collègues surveillants que vous n'avez pas levé le petit doigt aujourd'hui ! Il faudrait se bouger si vous voulez gagnez correctement votre vie.
    - Vous aussi vous devriez vous bouger.


    Je dis cela tout en fixant les poignets d'amours de la directrice qui ressortait à cause de sa ceinture qui était trop serrée. Elle bugua quelques instants, histoire de comprendre pourquoi j'avais dit ça. Apparemment après trente secondes de réflexion elle n'avait toujours pas compris, son cerveau de blonde marchais au ralentis ou quoi ? M'ayant vu rigoler, elle me jeta un regard méprisant.

_________________
Adulte pas du tout responsable - Fumeur impulsif  Flemmard invétéré - Amateur de belles femmes  Adorateur de congés payés
Très peu dispo en ce moment, je n'oublie pas mes partenaires de rp! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hazama Terumi
PROFESSEUR
Maîtrise de pouvoirs

avatar


Messages : 86
Points : 94
Date d'inscription : 11/09/2010

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Re: Quand l'ennuie nous prend par derrière. Pv Hazama (terminé)   Dim 18 Déc - 18:22

Le moment était tellement epic, Hazama cru même le voir au ralenti tellement c'était beau. La chose qu'ils venaient malencontreusement de croisé tout deux et qu'ils avaient fait pleurée voulait encore cherchée du réconfort auprès d'eux. Il tomba sur le banc et s'écrasa tel une merde que les pigeons offre gracieusement aux passants (Je suis philosophe maintenant ). Malheureusement Hazama capta tout de suite les bruits de tallons si reconnaissable dont il avait fahi se faire avoir quelque instant plus tôt. Malheureusement la charmante jeune fille de ses rêves n'arriver jamais. A la place un gros boudin en tailleur qui crois que parce qu’elle à une jupe courte les gens vont admiré ses cuisses de cochon et l'abordé tel des prostituées en chaleur. Hazama soupira et mit une main sur son visage pour s'appuyer le front expriment encore plus son mécontentement. Le professeur était mal à l'aise, l'une des seule chose au monde pouvant lui faire froid dans le dos : le putain de regard noir qu'a cette directrice.

    - Que ce passe t-il ici ?! Monsieur Terumi ! Monsieur Logan ! Et un enfant qui pleure ! Oh, vous connaissant bien vous avez encore fait quelque chose de travers !


Bizarrement cette phrase soulagea Hazama, enfaite il était rassuré de ne pas être le seul trouble faite dans cet établissement. Enfin par trouble faite plutôt les seuls adulte doté d'une quelconque intelligence. Les grands esprit se rencontre. Il ne prit même pas la peine de jeter un regard sur la directrice, si c'est pour voir encore plus se regard.

    - Je n'aime pas voir deux sournois caractères réunis. Et vous monsieur Logan, j'ai entendu dire par le biais de vos collègues surveillants que vous n'avez pas levé le petit doigt aujourd'hui ! Il faudrait se bouger si vous voulez gagnez correctement votre vie.
    - Vous aussi vous devriez vous bouger.



Hazama échappa un petit gloussement, et jeta un regard furtif à son collègue comme pour lui dire "bien joué" ou un truc dans le genre. Finalement il regarda la directrice juste pour voir la tête qu'elle faisait, et en effet cette dindasse n'avait strictement rien comprit de la signification de la phrase. Les deux hommes rigolait et la directrice en fut encore plus en colère à tel point qu'on aurait pu croire qu'elle avait aussi consommé de la drogue. N'ayant pas envie de se mettre dans le pétrin, Hazama se dirigea vers le mur avec un signe de la main comme pour dire au revoir.

    -Bon c'est pas tout, mais le devoir m’appelle j'aurais quand même aimée continuée cette discussion.


Au moment ou il allait traversé le mur quelqu'un lui empoigna le bras.

    -Ho shi-...
    -Monsieur Terumi, je ne vous permet pas ! Vous aussi il y en a beaucoup à dire ! Figurez-vous que j'ai également vérifier votre travail et le cahier de l'un de vos élèves est vide, comme par hasard !
    -Pas ma faute si l'élève en question fou rien...
    -Ho, mais il n'y a pas que ça rassurez-vous, il parait que vous auriez agressée une élève au couteau également !
    -C'est pas moi c'est elle ! Je suis si irrésistible sexuellement que cette folle à voulu me sauter dessus ! Si je ne lui aurait pas fait peur avec mon couteau elle m'aurait violé madame !
    - D'autre Monsieur Terumi ! Nous allons tous les trois avoir une petite discussion !
    -Hum, nous sommes quartes enfaite.
    -Ne jouez pas sur les mots !



La directrice était furieuse, au même moment le petit à moitié assommer sur le banc je jeta sur la directrice pour pleurée dans ses bras, ou quelque chose de plus pervers... Il avait en effet la tête dans sa poitrine et même si cette femme était un boudin elle avait quand même une belle grosse poitrine. Hazama gloussa en voyant la bosse qui se former sous le pantalon du jeune garçon, mais il fut vite couper par un éternuement de ses allergies, il y avait un félin près de lui. Hazama ne savait pas si c'était ce Logan ou l'élève (voir les deux ?) quoi qu'il en soit, de la morve attéri en pleine poire de la directrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace Logan
PERSONNEL
Surveillant malgré lui
avatar


Messages : 249
Points : 318
Date d'inscription : 17/08/2010
Localisation : Paris

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Re: Quand l'ennuie nous prend par derrière. Pv Hazama (terminé)   Lun 19 Déc - 18:08

    La directrice alla également passer sa colère sur ce Terumi. Apparemment, lui aussi avait la flemme de faire son travail correctement, enfin peut-être. Le professeur (d'après ce que je cru entendre) essayait de se justifier d'une manière assez subtile ce qui me plaisais bien. J'en conclus définitivement qu'il ne faisait pas parti de ses profs que j'ai toujours eu à faire, ses profs voulant remettre l'ordre partout où ils allaient. J'étais perdu dans mes pensées quand tout à coup le petit légume se jeta dans la poitrine de la directrice pour y verser toutes ses larmes, scène assez pathétique vu la gueule qu'il se tapait. Je profitais pour mater un peu ses seins car elle s'était baissé pour le réconforter. Je ne pu m’empêcher de rire quand j'aperçu qu'elle affichait un sentiment de dégoût sur son visage ... sur ce point là on était tous les mêmes, tous dégoûtés de ce légume ... oui, légume ça va lui va bien comme surnom. Tout à coup, elle se redressa avec vigueur, ce qui me choqua un peu venant d'un boudin comme elle. Le petit tomba aux pieds de la directrice et elle ne prit même pas la peine de l'aider. Je regarda la gueule de la chose, il s'était totalement fraquassé contre le sol et je crois qu'il s'était pété une dent mais bon on verra pas grand chose avec son appareil dentaire, ou son fil de fer barbelé, au choix.

    - Bon, des choses plus importantes m’appellent. Je vous laisse donc messieurs entre vous. Tâchez de vous occuper de ce garçon.
    - Nooon ! Je ne feut pas retourner afec eux !!


    La directrice nous porta un dernier regard noir qui me fit quelques frissons dans le dos, ne fit pas attention à la remarque de Légume et repartit dans un vif bruit de talons. Sur le coup en voyant ses grosses cuissent s'agiter au grès du vent , je voulu faire une remarque quelque peu déplacée. Je me tourna vers mon collègue.

    - Tu penses que son pouvoir c'est de se transformer en saucissons dodu ?

    Tout a coup le légume se releva avec force. Je tourna mon regard vers lui. Il tremblait, ses lunettes étaient quasi-cassés. Il pointa difficilement son doigt vers moi.

    - Fous ... ze fous tiens ! Vous venez de porter une remarque très déplafé envers cette chère directrice, ze fait allez lui rapporter et vous serez oblifé de partir d'ici ! ET FOUS AUSSI !, dit-il en pointant son doigt vers Terumi.

    L'expression de mon visage vira du , au puis enfin au . Je fixa de mes yeux cette chose devant moi, puis je m'approcha doucement vers lui, en affichant une expression mystérieuse sur mon visage. Il trembla de plus belle. Je m’arrêta juste en face de lui (il fallais une distance raisonnable pour ne pas me prendre le crachas dans la gueule), je posa ma main sur l'épaule de ce garçon.

    - Dit moi Légume ...
    - Ze m'appelle Jean-Christophe !
    , rétorqua t-il.
    - Je m'en bat royalement les couilles de ton prénom. Bref, tu n'aimerais pas que je te plonge dans le pire de tes cauchemars, non ?
    - Que voulez-fous dire ? ...
    - Comme tu vas le comprendre, je possède le pouvoir d'envoyer les gens dans leur pire cauchemars. Tu n'aimerais pas, qu'après avoir tout raportés a la directrice, voir grâce a mon pouvoir, ta chère Foufinette mourir dans d'atroces souffrances ... Ce serais dommage non ?


    La sueur dégoulinais de son visage, et sa respiration devenais plus dure. Il se passait tout comme je l'avais prévus.

    - Et je crois que mon collègue se fera une joie de m'aider.

_________________
Adulte pas du tout responsable - Fumeur impulsif  Flemmard invétéré - Amateur de belles femmes  Adorateur de congés payés
Très peu dispo en ce moment, je n'oublie pas mes partenaires de rp! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hazama Terumi
PROFESSEUR
Maîtrise de pouvoirs

avatar


Messages : 86
Points : 94
Date d'inscription : 11/09/2010

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Re: Quand l'ennuie nous prend par derrière. Pv Hazama (terminé)   Mer 21 Déc - 20:56

Une fois le dindon parti, le collègue de notre chère Hazama se fit une joie de dire se qu'il pensait sur la chère Directrice, bien évidemment le professeur ne pouvait qu'approuver la remarques de surveillant. Le truc bien sur, ne toléra pas cette remarque, peut-être car c'était la seul femme qu'il a toucher hormis sa mère ? (Peut-être même que sa mère l'avait balancer sur un mur en voyant la gueule de son enfant, cela justifierait qu'ils essayent de le rattraper en lui foutant du file barbelée dans la gueule). Quoi qu'il en soit, le charisme de ce gamin n'atteignant même pas celui d'une huître ne pouvait laissé que les deux hommes hilares, comment un truc pareille pouvait-il faire le malin ? Hazama ne s'en posa même pas la question.

Son collègue se rapprocha du jeune "légume" comme il l'avait appeler. Enfin par s'approcher, plutôt esquiver ses gros postillons dégoulinant de morve (oui le petit avait tellement pleurée qu'une cascade de liquide non identifier dégouliner de son nez).



    - Dit moi mon légume ...
    - Ze m'appelle Jean-Christophe !, rétorqua t-il.
    -Je m'en bat royalement les couilles de ton prénom. Bref, tu n'aimerais
    pas que je te plonge dans le pire de tes cauchemars, non ?
    - Que voulez-fous dire ...
    -Comme tu peu le comprendre, je possède le pouvoir d'envoyer les gens
    dans leur pire cauchemars. Tu n'aimerais pas, qu'après avoir tout rapportés a la directrice, voir grâce a mon pouvoir, ta chère Foufinette
    mourir dans d'atroces souffrances ... Ce serais dommage non ?

Hazama reporta son attention sur la discussion, il était justement entrain de se questionner sur comment enlever les images horribles de tout ces trucs qu'il venait de croisé dans la même journée. Celui-là était le pire d'entre tous c'était certain.


    - Et je crois que mon collègue se fera une joie de m'aider.

Un sourire mesquin se dessina sur le visage du professeur, le petit qui par on ne sait quel moyen avait l'air d'être sorti d'une piscine tellement il était trempé de sueur eu le malheur de porté un regard sur Hazama qui afficher un large rictus de psychopathe.



    -Ho mais bien sur que je vais aidé, comment ne pas se délecter de jeunes cris d'enfants souffrant atrocement à la perte d'un proche, le sang qui gicle sur les instruments de torture, les tripes de la victimes qui-

Hazama fut coupé par la sonnerie qui retenti dans tout l'établissement, il ravala sa bave qui commencé à s’agglutiner dans sa bouche, le bruit des chaises et des élèves ayant fini cette heure-ci devint vite un brouhaha.



    -Oups, j'ai du m’égarer. Si cela ne vous dérange pas chère Monsieur Logan j'ai un cours à faire, voudriez-vous me rejoindre ?

Le petit Jean-Christophe désormais blanc comme une tombe se retourna lentement et fuya les deux adultes.



    -Roh, je pense qu'après ça il n'ira rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace Logan
PERSONNEL
Surveillant malgré lui
avatar


Messages : 249
Points : 318
Date d'inscription : 17/08/2010
Localisation : Paris

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Re: Quand l'ennuie nous prend par derrière. Pv Hazama (terminé)   Jeu 22 Déc - 13:37

    Mon collègue commença à sortir quelques paroles sadiques et psychopathes qui eurent pour effet d'augmenter le stress du petit. Je m'amusais de le voir gesticuler sur place, de peur qu'on ne le tue. Je suis sûr que maintenant si il nous voit, il essayera de nous éviter ou bien il commencera a pleurer en nous suppliant de lui épargner la vie. Aaah, j'aime être sadique et faire peur aux petits enfants !

    - Oups, j'ai du m’égarer. Si cela ne vous dérange pas chère Monsieur Logan j'ai un cours à faire, voudriez-vous me rejoindre ?

    Mon regard se tourna vers ce monsieur Terumi. Il me proposait de venir dans sa salle de cours ... intéressant, très intéressant ! D'après ce que je viens de voir et ce que j'ai entendu de la part de la directrice ses cours doivent être très amusant ... Quand je dis ça, c'est qu'on ne doit pas beaucoup s'ennuyer ! J'allais lui répondre, mais le petit Jean-Christophe alias Légume profita de notre moment de discussion pour détaler. Ah tant mieux ! Comme ça on éviteras de recevoir des méga postillons dans la gueule et sur nos beaux vêtements. Je le regardais partir puis j'affichas un beau sourire sur mes lèvres, un sourire avec pleins d'arrières pensées sadiques que j'espère, il comprendra.

    - Bien sûr ! Comment refuser après ce qu'on viens de voir ?


[Suite du rp ~> Salle de Classe ]

_________________
Adulte pas du tout responsable - Fumeur impulsif  Flemmard invétéré - Amateur de belles femmes  Adorateur de congés payés
Très peu dispo en ce moment, je n'oublie pas mes partenaires de rp! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'ennuie nous prend par derrière. Pv Hazama (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'ennuie nous prend par derrière. Pv Hazama (terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le destin nous guide sur le droit chemin [PV Brent]
» Quand l'ennui nous pousse à faire de drôles de choses... [ LIBRE ]
» Quand la vie nous fatigue, à quoi bon s'accrocher ? Certains diront que je suis une lâche mais non, c'est faux.
» Quand la pluie nous ennuie ( pv Kiba ) --- Terminé ---
» « Quand on vit au milieu des roses, on en prend malgré soi le parfum. » (ft. Lucas&Ivy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STORIES DRAWN  ::  :: ▬ Corbeille :: Anciens RPs-