Les étudiants de Stories Drawn ont finit par créer des groupes distincts: les artistes, les intellectuels, les sportifs, les rebelles et les populaires. En ferez-vous partie ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le rescapé des Faubourgs [PV Mya Jenkins]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaito Yuudai
PERSONNEL
Surveillant

avatar


Messages : 56
Points : 35
Date d'inscription : 10/08/2015
Localisation : Frigo

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Le rescapé des Faubourgs [PV Mya Jenkins]   Mar 18 Aoû - 22:17


LE RESCAPÉ DES FAUBOURGS FEAT. MYA JENKINS
La cloche de la boulangerie rompit le silence qui s’était installé dans les coins éloignés du centre - ville lorsque Kai franchit le seuil du petit commerce. Elle était vide, il n’y avait quasiment plus rien à acheter, tout avait probablement été vendu dans l’après midi. Le jeune homme s’avança le long des vitrines et à peine eut - il demandé sur un ton tout à fait nonchalant s’il n’y avait pas moyen de faire un sandwich de plus que la jeune employé de la boulangerie s’était précipitée en cuisine. Kai n’aimait pas particulièrement user de ses atouts physiques pour obtenir ce qu’il voulait, mais il faut admettre que ça avait ses avantages, parfois. Il resta totalement neutre face à la réaction spontanée de la jeune fille et se contenta d’attendre ce qui lui ferait office de diner en s’accoudant au comptoir. La boulangère revint un sandwich entre les mains, le tendit au jeune homme qui paya puis sortit aussi vite qu’il était entré sans même prendre le temps de dire merci ou au revoir. Non pas qu’il n’accordait pas le moindre respect aux autres, seulement ce soir, son esprit était ailleurs. Mais quand on y réfléchit, c’était souvent le cas.

Kai se dirigea finalement vers l’endroit qu’on avait pour habitude de surnommer « les ruelles sombres » tout en extirpant son repas de son sachet avant de l’entamer. Autrefois assez mal vu en ville à cause de la réputation de yankee rebelle que Kai s’était forgée, il avait attisé la curiosité des quelques gangs qui peuplaient les faubourgs et il faut croire que son profil leur avait plu. Il s’était fait pas mal d’amis parmi eux dont certains qu’il côtoyait encore à l’heure d’aujourd’hui. La plupart s’était assagis avec le temps comme il l’avait fait lui - même, néanmoins, contrairement au jeune homme, il n’avait pas tous pris la peine de changer leur façon de gagner leur vie, et en général, autant vous dire que ce n’était pas vraiment de la façon la plus légale qui soit. C’est pourquoi lorsqu’il souhaitait leur rendre visite, c’est lui qui devait faire le déplacement dans les lieux interdits aux élèves de Stories Drawn. Cette réputation qu’avait les faubourgs le faisait doucement rigoler, sachant que lui avait l’habitude d’y trainer assez régulièrement. Il admettait que, quand on y passait sans s’attirer d’ennuis, la réputation y était souvent pour quelque chose, mais de quoi pouvait bien avoir peur un adolescent doté de magie, finalement.

Tandis qu’il marchait tout en mangeant son sandwich, l’attention du surveillant fut attirée par une succession de petit cris aiguës provenant de derrière son dos. Kai recula de quelques pas, les sourcils froncés, cherchant la source des bruits du regard. Son visage s’adoucit lorsqu’il aperçut une boule de poils grise entre les débris de verres de bouteilles d’alcool éclatées et de quelques vieux cartons humides. Kai saisit l’animal par la peau du cou et le souleva à la hauteur de son visage. C’était un chaton un peu piteux mais dont la frimousse arracha un sourire en coin au jeune homme. Le petit félin dévisagea en silence le surveillant, comme perplexe, puis miaula si fort que Kai grimaça, surprit. Il posa le petit chat sur une poubelle, arracha un bout de viande de son sandwich et lui tendit. L’animal remua d’abord les moustaches, méfiant, puis s’approcha enfin, les oreilles toujours tendues vers l’avant, à l’affut du moindre geste brusque. Puis il s’assit et se mit à lécher le bout de viande dans la main du jeune homme. Kai croqua dans son sandwich tout en continuant de nourrir le chaton qui semblait s’être détendu. Une pensée traversa tout de même l’esprit du jeune homme. Qu’allait - il faire de ce chat ? Il n’avait pas vraiment envie de s’encombrer d’un animal, et malgré ses airs d’homme sans coeur, Kai n’aimait pas vraiment l’idée de le laisser dans la rue où il finirait probablement par mourir de faim. Une fois son repas terminé, Kai plongea ses mains dans ses poches et resta dubitatif face au chaton qui ne bougeait plus non plus, comme si, lui aussi, attendait que Kai prenne une décision.
Pride pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mya Jenkins
POPULAIRE
Quatrième année
avatar


Messages : 52
Points : 48
Date d'inscription : 25/07/2015
Localisation : Stalker !

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Re: Le rescapé des Faubourgs [PV Mya Jenkins]   Sam 29 Aoû - 21:07


Le rescapé des Faubourgs Kaito Yuudai & Mya Jenkins

Ce soir et maintenant comme à chaque soir, la jeune femme que j'étais avait transgressé la règle du couvre feu, pour sortir en ville. En même temps quand on se moque un peu du règlement, ça n'est pas très étonnant...Une petite escapade nocturne ne fait pas de mal, mais le problème présent c'est pour aller où...? Heu...la boîte ? Non trop fréquentée ? Les ruelles ? Pas très bonne suggestion...Au final mes pas me guidèrent vers un bar qui diffusait de la musique rock. Le nom des cocktails étaient tout simplement à tomber par terre : Led Zeppelin, ACDC, Metallica. Franchement si ça c'est pas une idée génial ! Comme à mon habitude, habillée de manière plutôt sexy. Une robe sans bretelles qui arrivait juste au dessus des genoux et de couleur blanche, agrémentée de jolis talons de la même couleur, un petit boléro noir juste pour couvrir les épaules. Mes longs cheveux tombaient en cascade sur mon dos comme toujours - car je déteste les attacher - et le tout avec un peu de maquillage et quelques accessoires. Rien d'extravagant mais de quoi faire retourner le regard des hommes.

Je m'installais comme toujours au comptoir histoire de papoter avec le barman et lui soutirer quelques verres gratuits. Ce n'est pas que l'argent manquait sur mon compte, mais quand on a du charme autant s'en servir. La plupart du temps, ils mordent tous à l'hameçon.

Le problème c'est qu'à force de récupérer des tournées, l'alcool ça monte très vite à la tête. Trois verres, quatre, cinq heu...y'a quoi après cinq déjà ? Il faisait chaud, très chaud même ! Je détournais mon regard lubrique pour observer les joueurs de pokers. Sans gêne et sans la moindre hésitation, je me dirigea vers celle ci, attrapa une chaise et squatta tout bonnement. Ils y avaient sans doute de bons potentiels capable de m'emmener au septième ciel ce soir. Notamment le jeune homme brun qui fumait une cigarette. Tiens c'est curieux, ça me rappelle quelque chose, mais je n'arrive pas à savoir si c'est bon ou mauvais. J'attrapais la main du bel étalon un peu métisse et regarda son jeu. Je n'étais pas très douée, en faites je connaissais vraiment pas grand chose du poker mais j'avais observé mon père très souvent lorsqu'ils m'emmenaient au casino. Le brun ne fut pas très étonné et observa chaque fait et geste. Car si je me plantais quelque part, cela ne m’étonnerais pas qu'il m'en ferait baver. Je sentais sa main posé sur ma cuisse qui remontait allègrement sans même permission. Je souriais avant d'abattre mon jeu. La meilleure combinaison possible bien entendu.

Je récupérais tout l'argent et lança une invitation à me rejoindre, au beau brun. Ce qui se passa par la suite, nous n'en parlerons pas ici, mais j'avais du me refaire une beauté sortie des toilettes du bar.

Toujours désinhibée d'ailleurs mais un peu plus maître de mes capacités, je me dirigea vers la sortie comme si de rien n'était et dehors, je sortais mon paquet de cigarettes pour m'allumer une clope. Il faisait déjà bien nuit noire, où allais-je donc passer la nuit ? en compagnie de qui surtout ? N'allait pas croire que je suis une nymphomane, je profite juste des plaisirs de la vie et tant qu'il n'y a pas de limites à ceux là, pourquoi s'arrêter ? Je me dirigeais donc vers de sombres ruelles, j'avais cru comprendre qu'il y avait un hôtel dans le coin, et j'avais envie d'une bon bain chaud après de tels efforts. J’entendis alors des petits couinements au détour de l'une des rues, et regarda la scène. Un homme, plutôt mignon venait de soulever la bestiole trouvée entre des débris de verre et afficha un sourire. Je ne pouvais m'empêcher de regarder l'expression de ce garçon, et l'animal tout faible entre ses mains. C'était comment dire touchant ? Je ne saurais pas trop l'exprimer, mais en tout cas cela me bouleversa sans explications. Ici les personnes n'en avait que faire des êtres vivants, et je m'associais à ce chaton, je me voyais en lui à l'époque où Eliot m'avait laissée tomber...C'est comme si à l'époque si j'avais eu une main salvatrice comme cette boule poils, je ne serais peut être pas ce que je suis aujourd'hui. Bien décidée à remercier ce bel inconnu. Je m'approchais de la scène et me posta devant l'adorable boule de poils que je cajolais d'une caresse.

« Cela va peut être vous paraître bizarre d'entendre ça d'une parfaite inconnue mais merci beaucoup....»

Vous savez en plus comme c'est rare que j'offres des compliments où des remerciements à quelqu'un...



  

 
  

© Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le rescapé des Faubourgs [PV Mya Jenkins]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dan Jenkins ! [Validée]
» Zak Jenkins [Début]
» JENKINS.
» Riley B. Jenkins ♠ How did you even get my number?
» La liste des victimes et des rescapés du Drakkar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STORIES DRAWN  ::  :: ▬ Les faubourgs :: Les ruelles sombres-