Les étudiants de Stories Drawn ont finit par créer des groupes distincts: les artistes, les intellectuels, les sportifs, les rebelles et les populaires. En ferez-vous partie ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 UN MIDI MOUVEMENTÉ - ft. Nathanaël Blez & Ace Logan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takamina Rikai
ATHLETE
Deuxième année



Messages : 30
Points : 45
Date d'inscription : 08/07/2015
Localisation : Au Québec, cachée dans une poutine.

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: UN MIDI MOUVEMENTÉ - ft. Nathanaël Blez & Ace Logan   Mer 8 Juil - 20:58


"UN MIDI MOUVEMENTÉ"
TAKAMINA, NATHANAËL & ACE


La cloche retentit. Je sortis du gym en sueur ; j'avais tout donné durant ce cours de sport. Les gens m'entourant parlaient relativement fort, mais je ne m'en souciais pas du tout. Me dirigeant vers le vestiaire des filles sans hâte, j'essuyai une goutte de sueur sur mon front. Je poussai la porte du vestiaire et me changea.

Je barrai mon casier à l'aide d'un petit cadenas de couleurs bourgogne. Passant les quinze rangées de cases me séparant de la sortie, je pris une gorgée d'eau et remis la bouteille dans mon petit sac. Je replaçai la petite boucle de l'élastique de ma queue de cheval et passa la porte tenue par une autre élève. Je la remerciai et poursuivis mon chemin. Sortant du bâtiment le soleil m'éblouis, je plaçai donc ma main pour le cacher. Je suivais le petit chemin menant vers le bâtiment principal. Pénétrant par la porte du grand hall, je vis plusieurs élèves se diriger vers la cafétéria. Je fis de même.

La nourriture n'était pas si mal, contrairement à l'ancienne école que j'avais occupé. Celle d'ici propose des plats ayant presque la qualité d'un restaurant. De plus, il y a de la nourriture plutôt santé qui se mange rapidement.

Une fois arrivée à l'immense cafétéria, je me dirigeai vers les comptoirs. Il régnait une ambiance chaotique, rires, insultes et cris s'entremêlaient avec toutes les conversations bruyantes. Sur les comptoirs il y avait une grande diversité de salade, de pâtes et de viandes. Je pris un des plateaux continuant de penser à mon choix. Je finis par demander la salade qui me semblait être la meilleure ; laitue, concombres, tomates, radis avec une vinaigrette italienne. J'alla ensuite vers le distributeur de boissons. Choisissant une bouteille d'eau.

 Voulant y mettre les 200 yens demandés, je reçus des pâtes sur le bras. Je pivotai pour voir qui me les avait lancer. C'était un chaos total. Les pâtes, les sushis, les salades, les muffins étaient devenus de puissants projectiles. Je vis un jeune homme aux cheveux bruns et aux yeux rouges à une table non loin de moi qui me regardait. C'était surement lui qui m'avait lancer cette saleté. Sentant monter la rage en moi, je déposai mon plateau au sol, pris une poignée de pâte dans l'assiette de la jeune étudiante près de moi et la lançai de toute mes forces dans la figure du garçon qui m'avait probablement atteinte avec les siennes.
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Blez
REBELLE
Deuxième année



Messages : 6
Points : 2
Date d'inscription : 07/07/2015

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Re: UN MIDI MOUVEMENTÉ - ft. Nathanaël Blez & Ace Logan   Jeu 9 Juil - 12:10

Le matin, séchage de cour. C'était un peu normal, normalement il devait avoir cour au gymnase. Bah... Une autre fois peut être c'était-il dit. Pourquoi n'y avait-il pas été ? Car il n'en avait pas eut l'envie et ne voulait pas que l'on le voit. Préférant rester loin de tous, préférant être seul ! Le jeune homme avait surtout esquivé les pions et professeurs, ayant cherché la meilleure des planques, il n'en avait pas vraiment trouvé. En fait le pauvre malheureux croisa bien quelques personnes, un groupe de son âge à peu près. Ceux ci l'avaient encerclé et se mirent à rire, l'un d'eux, un gars plutôt bien baraqué, mais aussi très grand fit un pas vers le pauvre Nath, paralysé par la peur il n'avait pas osé bouger, ce fut par le col qu'il fut saisit et soulevé. Le mec sembla lui en vouloir pour aucune raison valable apparemment, la réaction de notre jeune homme agressé fut la suivante. Coup de genou dans les parties, se faisant lâché, il put réussir à passer par le trou que cette brute avait laissé en avançant vers lui. Nathanaël se mit à courir le plus vite possible, fuyard comme il était, ça ce voyait à sa vitesse de pointe et son endurance. Il ne fut cependant pas rattrapé. Ayant courut même dans les couloirs, il c'était retrouvé à la bibliothèque, peut être le meilleur lieu pour se planquer sans éveiller les soupçons. Le jeune homme y passa le reste de la matinée à lire des livres sur la confiance en sois. Il emprunta même deux livres dessus.
 
Alors que la cloche sonna Nath avait déjà prit la peine d'aller à la cafétéria, il fut l'un des premiers à passer, s'installant à une table, personne ne vint à sa rencontre, personne ne tenta non plus de lui piquer son sac. Ce qui était impressionnant pour le jeune homme. Il observa les gens passer, plus le temps fila plus il y avait de monde, n'ayant pas toucher à sa nourriture, quelqu'un vint à lancer des pattes. Cela vint à atterrir sur le bras d'une demoiselle. Léger soupire venant de la part de Nath, il plaignait intérieurement la demoiselle, enfin cela jusqu'à ce que leurs regards se croisent et que des pattes vinrent rencontrer sa figure. Nath ne bougea pas comme si cela ne l'avait pas affecté, les élèves semblèrent rirent de la situation, intérieurement Nath se demanda si le suicide était une bonne solution, n'en pouvant plus intérieurement, la journée promettait d'empirer, les gens en avaient que faire d'un gars comme lui. Lui qui chercha absolument à éviter tout conflit, le malheureux... Il resta immobile, les pattes s'écroulant dans son assiette, il allait craquer ? Craquer... Non, il se contenait, c'était si difficile, il se contenait tellement.
 
"Tous des ordures... Qui s'en prennent aux gens sans réfléchir..."
 

Cette phrase sembla ignoré de tous alors qu'il avait élevé la voix, prenant son sac pour tenter une fuite, il sprinta à vive allure, son talent de fuyard lui permit d'esquiver aisément les gens, mais pas l'homme qu'il percuta de plein fouet, oui car en fait il avait tourner pendant un court instant la tête pour voir si personne n'était tombé par sa faute. Ce fut à ce moment là qu'il avait percuté quelqu'un. Alors qu'il s'arrêta, il ne put s'empêcher de tendre la main, toujours sans regarder la personne qu'il venait de faire tomber, la moindre des choses était de l'aider à se relever non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace Logan
PERSONNEL
Surveillant malgré lui


Messages : 249
Points : 318
Date d'inscription : 17/08/2010
Localisation : Paris

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Re: UN MIDI MOUVEMENTÉ - ft. Nathanaël Blez & Ace Logan   Jeu 9 Juil - 16:14

Un midi mouvementé
feat. Takamina, Nathanaël & Ace
•   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •


Ce matin, Ace Logan s'était réveillé tard, comme à peu près tous les matins depuis quelques temps. Il devait commencer sa journée de travail à sept heures, comme tous ses collègues. Mais le grand blond en avait décidé autrement. En effet, il appréciait plus le fait de se lever vers neuf heures plutôt qu'à l'heure demandée. Il craignait moins la directrice qu'avant, arrivant toujours à se tirer de la colère de celle-ci de manière plutôt juste, mais il y arrivait quand même. C'est comme ça qu'Ace Logan partit au travail vers onze heures du matin. Il se dirigea vers la vie scolaire, d'un pas lent. Il salua quelques collègues au passage et s'installa dans un fauteuil gris qu'il aimait particulièrement, car il était vraiment moelleux. Il commença à s'assoupir lorsque quelque chose venait de lui atterrir sur la tête.

- Monsieur Logan !

Lorsqu'il releva la tête, il aperçut une bonne femme dans une jupe qui la boudinait beaucoup, ce qui était à la fois comique, mais aussi repoussant. Elle tenait dans la main un paquet de feuilles et le blond devina qu'elle avait tenté de le réveiller (ou de l'assommer, peut-être de le tuer avec ces feuilles).  Ace esquissa un sourire à la directrice. Oui c'était bien la directrice en face de lui. Cela faisait quelques semaines qu'il ne l'avait pas croisée. Cela faisait aussi quelques semaines qu'Ace souffrait de flemme aiguë lorsqu'il s'agissait d'aller travailler le matin.

- Oh bonjour madame. C'est une magnifique journée n'est-ce pas ? Vous êtes resplendissante.
- Cessez cela tout de suite, Logan. Je ne vous vois jamais travailler et beaucoup de vos collègues me rapportent vos absences matinales à répétition.
- Moi ? Absent ?
 répondit-il en sur-jouant son étonnement, on vous a menti madame. J'aime mon travail plus que tout, j'aime les élèves, je n'oserais pas manquer une seule heure de travail.
- Arrêtez de parler, Logan.


Ace se redressa sur son fauteuil, posa ses mains sur ses genoux comme un enfant obéissant et fixa la directrice.

- Je ne peux plus tolérer cette situation. Au prochain écart je devrais prendre des mesures radicales. Maintenant, je veux vous voir travailler. Pour commencer, allez surveiller la cafétéria à midi, je demanderais bien sûr à vos collègues si vous avez fait ce que je vous ai demandé.

Sans attendre de réponse de la part d'Ace, la directrice sortit rapidement de la vie scolaire, laissant la porte se refermer derrière elle. Lorsque la porte s'était complètement refermée, il se mit à insulter la directrice, se souciant peu d'un de ses collègues installé au bureau, apparemment trop occupé sur son téléphone. Ace s'avachit dans son fauteuil, puis regarda l'horloge blanche et noire accrochée juste au-dessus du bureau. Elle indiquait onze heures trente. Ace prit la décision d'aller tout de suite à la cafétéria pour ne pas arriver en retard et ne pas avoir davantage d'ennuis.
Lorsqu'il arriva, il s'aperçut qu'il y avait déjà pas mal de monde. Il aperçut vers le fond de la cafétéria un collègue qui scrutait chaque table. Il avait l'air particulièrement motivé par e qu'il faisait et ceci dégoûtait fortement le grand blond. Ace prit une chaise et s'assit vers l'entrée de la cafét', consultant quelques fois son téléphone portable. Néanmoins, il s'aperçut rapidement que ce fameux collègue le fixait de loin et cela depuis un petit moment. Ace devina qu'il était sans aucun doute surveillé. Le surveillant surveillé, c'est comique non ? Il se leva, prit la chaise, la remit là où il l'avait trouvée et resta debout en se tenant bien droit. Ace en faire trop ? Non, non, du tout.[/i]
[i][i]Un peu plus tard, un garçon rentrait dans la cafétéria. Ace ne l'avait même pas remarqué, mais lorsqu'il l'aperçut se prendre des pâtes en pleins dans la figure il se souvint qu'il était passé près de lui. Il jeta un coup d'œil à son collègue : aucune réaction face au comportement déplacé des élèves. Ace fût fortement surpris. Il comprit alors que c'était une ruse de son très cher collègue lorsqu'une fille aux cheveux rouges prit une poignée de pâtes pour la lancer sur ce même jeune homme. En effet, son collègue partit dans la direction opposée, lançant des regards furtifs sur Ace. "Il veut me tester celui là ? Il pense que je peux pas gérer une situation qui dégénère. Bien sûr que si je peux".
Trop occupé à fixer son collègue-ennemi, il ne s'aperçut même pas qu'un élève l'avait percuté de plein fouet à une vitesse folle. Il se retrouva par terre, légèrement surpris.

- Putain de merde...

Il leva la tête et il s'aperçut que c'était l'autre élève de tout à l'heure qui s'était fait martyriser par ses camarades. Il lui tendait la main pour l'aider à se relever. Il voulut l'insulter et refuser, mais il se rappela qu'il était un adulte responsable et que c'était de son devoir d'être sympathique avec les élèves. Il accepta l'aide du garçon à contre cœur et se releva.

- Merci beaucoup.

Il esquissa un grand sourire au jeune homme en face de lui. Il ne savait pas s'il devait agir ainsi, il ne savait pas comment être gentil avec des élèves, mais petit, on lui avait toujours appris à remercier les gens qui sont gentils envers vous. Soudain, il eu une idée brillante, son sourire s'était agrandi encore plus et il ressemblait à un malade mental. Son idée était parfaite : avoir un comportement d'adulte exemplaire en réglant en deux temps trois mouvements un conflit entre les élèves. Son collègue allait forcément le voir et la directrice sera forcément au courant.

- Suis moi ! Je ne peux tolérer cette situation !

Il se jeta des fleurs pour son magnifique jeu d'acteur et se dirigea rapidement vers la fille qui avait lancé des pâtes sur ce garçon. Cette situation était inespérée pour sauver son emploi !

- Excuse moi jeune fille, comment tu t'appelles ? Qu'est ce qui te prend de jeter de la nourriture sur un garçon innocent ?

Il prit le soin de parler très fort pour que son collègue soit intrigué. Et cela avait marché, il s'était légèrement rapproché d'eux.
© Gasmask

_________________
Adulte pas du tout responsable - Fumeur impulsif  Flemmard invétéré - Amateur de belles femmes  Adorateur de congés payés
Très peu dispo en ce moment, je n'oublie pas mes partenaires de rp! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takamina Rikai
ATHLETE
Deuxième année



Messages : 30
Points : 45
Date d'inscription : 08/07/2015
Localisation : Au Québec, cachée dans une poutine.

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Re: UN MIDI MOUVEMENTÉ - ft. Nathanaël Blez & Ace Logan   Jeu 9 Juil - 17:04


"UN MIDI MOUVEMENTÉ"
TAKAMINA, NATHANAËL & ACE


Je regardais le jeune homme. J'espérais une réaction, une sorte de colère, de tristesse. Rien. Il restait immobile, ne disant rien. Je ne comprenais pas, cela me choquait. Les pâtes que je lui avais lancées glissaient lentement de son visage et retombaient péniblement sur la table de la cafétéria. Peut-être était-il sous le choc ? Ou peut-être m'ignorait-il ?

- Tous des ordures... Qui s'en prennent aux gens sans réfléchir... , dit soudainement le jeune homme.

Après ces paroles insultantes, le jeune homme prit ses affaires en vitesse et s'élança tel un fuyard dans la masse d'élève.

Je n'ai pas réagis, jusqu'à ce que je comprenne qu'il parlait de moi. Je n'en revenais pas. Comment avait-il osé ?! C'est lui qui avait débuté cela ! Je sentais la rage monter en moi. Je commençais sérieusement à détester ce garçon. Je serrai mes poings et partis rapidement à la poursuite du fuyard. Il n'était clairement pas un athlète, mais sa vitesse et son agilité étaient remarquables.

Soudainement, le jeune homme percuta un membre du personnel. Celui-ci tomba au sol. Les deux avaient l'air surpris de cette rencontre violente. Je m'arrêtai de courir également. Une fois l'homme relevé, il prit une voix autoritaire qui sonnait à la limite du faux.

Suis-moi ! Je ne peux tolérer cette situation !

Puis, le surveillant se tourna vers moi. Il avait du le voir me provoquer en lançant ses pâtes.

- Excuse-moi jeune fille, comment tu t'appelles ? Qu'est ce qui te prend de jeter de la nourriture sur un garçon innocent ?

Les points toujours serrés, je rajoutai d'un ton condescendant :

- C'est lui qui m'en a lancer en premier. Je me suis dit qu'il n'aurait plus rien à manger alors je lui en ai donner à mon tour.

Je lançai un regard empli de colère au fuyard. Si ce satané de surveillant n'avait pas été là, il aurait reçu un bon coup de pied où je pense. Je retournai mon regard vers le surveillant à la carrure intimidante. J'espérais réellement ne pas m'avoir attiré trop d'ennuis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Blez
REBELLE
Deuxième année



Messages : 6
Points : 2
Date d'inscription : 07/07/2015

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Re: UN MIDI MOUVEMENTÉ - ft. Nathanaël Blez & Ace Logan   Jeu 9 Juil - 20:07

Il n'était que trop tard quand il se rendit compte que l'homme qu'il avait percuté n'était autre qu'un surveillant, le visage du jeune homme resta néanmoins triste, pas à cause du surveillant, mais la situation. Lui qui pensait pouvoir se sortir de toutes maltraitances, c'était apparemment impossible, alors que le surveillant lui demanda de le suivre, il observait attentivement la deuxième option. Celle de fuir, mais ayant aperçut la présence d'un autre surveillant, ne pouvant faire autrement, il dû suivre le grand blond. Cela l'ennuyait de suivre se type, à tout les coups il se disait que cela lui retomberait dessus, toujours lui... Jamais les autres, était ce à ça que se résumait sa vie, les regards rivaient sur lui, comme si il allait prendre cher. A chaque pas la peur montait, mais il fit en sorte de ne pas le montrer, la frousse... Son quotidien, enfin, il n'allait pas pouvoir fuir cette sensation cette fois ci, devant faire face à cette dernière, bien qu'ils arrivèrent à la fille l'ayant volontairement envoyé des pates. Le jeune homme sentait qu'il allait devoir faire des excuses. Mais ce qu'il trouvait complètement stupide car... Ce n'était pas lui le fautif, il n'était qu'une victime. Et en sera toujours une apparemment.
 
Le blond demanda le nom de la demoiselle, mais ce qui le marqua le plus ce fut le fait qu'il était là à le considérer comme innocent, ce qui était le cas. Alors qu'il écouta la voix de cette demoiselle qui était face au blond, son regard ne les regardait pas, fixé sur le sol, l'attente de son sort peut être ? Si c'était lui le coupable, il aurait agit autrement, de plus, le malaise qu'il ressentit avec tout ses regards, cela eut comme effet de créer chez lui l'envie de verser une larme qu'il contenait. Il la contenait. Verses une larme serait comme signer son propre arrêt de vivre. Sur cette pensée il mit sa capuche, ne voulant plus voir ni sentir ses regards posaient vers lui. Ne trouvant néanmoins pas le courage de dire quoi que ce soit, le regard toujours baissé, il put avec un peu de courage le relever vers cette jeune demoiselle, mais le détourna très vite, la peur le dominait, mais il put dire les mots suivants.
 
"Je n'ai rien fait..."
 
Serrant les poings de son coté, il reprit très rapidement. Mais à voix basse de manière que nul ne puisse entendre réellement, en fait hormis le surveillant et la demoiselle, nul ne pouvait l'entendre sur le coup.
 
"Pourquoi je ferais ça... Cela n'apporte que le mal..."
 

Gardant la tête baissé, il n'avait plus qu'à attendre sa sanction désormais, que dirait le surveillant ? Il lui mettra sûrement une heure de colle, heure à laquelle il n'irait pas, comme pour la plus part des cours. N'en voyant pas l'intérêt de peur d'être toujours la victime des moqueries et des coups bas, en fait il préférait rester seul, distant. Qu'est ce que cela lui apporterait en fin de compte de s'en prendre à quelqu'un qu'il ne connaît pas ? Rien. Rien de bon lui tomberait dessus à agir comme la demoiselle pensait qu'il avait agit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace Logan
PERSONNEL
Surveillant malgré lui


Messages : 249
Points : 318
Date d'inscription : 17/08/2010
Localisation : Paris

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Re: UN MIDI MOUVEMENTÉ - ft. Nathanaël Blez & Ace Logan   Dim 12 Juil - 22:55

Un midi mouvementé
feat. Takamina, Nathanaël & Ace
•   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •   •


- C'est lui qui m'en a lancer en premier. Je me suis dit qu'il n'aurait plus rien à manger alors je lui en ai donner à mon tour.
- Super, mais je crois que tu est sourde car je t'ai demandé il y a à peine quelque secondes comment tu t'appelais.


Ah les élèves... Ils sont toujours un petit peu cons. Ou tout simplement avaient-ils peur de moi ? C'est pour ça qu'elle ne m'avait pas dit son nom. Elle craignait que je la colle. C'est vrai que je possède le pouvoir de coller qui je veux... Finalement j'devrais me lever plus souvent pour aller taffer ! Je pivotais rapidement vers le martyrisé et le pris par le bras pour le rapprocher de la jeune fille qui avait des troubles auditifs. Je jetais un rapide coup d’œil vers l'autre pion : prend en pleins la vue mon pote.

- Écoutez les enfants, le respect, c'est primordial.

J'aurais jamais cru m'entendre dire ça un jour.

- J'ai assisté à cette triste scène et tout ce que j'ai à dire que ton comportement mademoiselle, est enfantin. Tout ce que faisais ce garçon, c'était de manger. Pourquoi une action à priori banale devrais être troublé par des gestes aussi puérils ? N'est-ce pas... ? Au fait, comment tu t'appelles toi ?

Je vais un peu trop loin je pense, limite trop diplomate. Heureusement que il n'y a personne que je connais dans les parages sinon, cette personne aurait sûrement eu un fou rire. Je me tournais vers la fille aux cheveux rouges.

- Je te conseille de t'excuser auprès de ce garçon, sinon je pense que tu auras des ennuis. La nourriture n'est pas un jouet, en plus, tu salis la cafétéria.

Je me tournais vers le garçon martyrisé et lui offris un sourire. Grâce à lui, je passe pour un adulte responsable, ça se trouve, je vais être élu employé du mois !
© Gasmask

_________________
Adulte pas du tout responsable - Fumeur impulsif  Flemmard invétéré - Amateur de belles femmes  Adorateur de congés payés
Très peu dispo en ce moment, je n'oublie pas mes partenaires de rp! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takamina Rikai
ATHLETE
Deuxième année



Messages : 30
Points : 45
Date d'inscription : 08/07/2015
Localisation : Au Québec, cachée dans une poutine.

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Re: UN MIDI MOUVEMENTÉ - ft. Nathanaël Blez & Ace Logan   Lun 13 Juil - 1:26


"UN MIDI MOUVEMENTÉ"
TAKAMINA, NATHANAËL & ACE


- Super, mais je crois que tu est sourde car je t'ai demandé il y a à peine quelque secondes comment tu t'appelais.

Je serrai les poings avec fureur. Pour qui se prenait-il ? Je n'allais surtout pas lui donner mon nom, je ne voulais pas qu'il me place en heures de colle. De plus, ce surveillant n'est pas aussi professionnel d'habitude. Est-ce parce qu'il me déteste qu'il fait cela ? Peut-être que c'est parce qu'il chouchoute cet avorton ? La rage montait en moi de nouveau. Ce fuyard, ce faible, cet hypocrite qui jouait le rôle de l'innocent me remettait tout le blâme sur le dos. J'avais envie de le frapper, mais je me retenais. Il ne faudrait pas m'attirer plus de problèmes. Je devais continuer d'encaisser les paroles et l'air innocent de ces deux guignols.

Soudainement, le surveillant agrippa le bras du jeune homme probablement dépourvu de couilles. Celui-ci fût obligé d'avancer en face de moi. Il était trop près. Beaucoup trop près.

- Écoutez les enfants, le respect, c'est primordial.

Ce qui était primordial c'était d'enlever cette pourriture de mon champs de vision. Je n'en pouvais plus de supporter son petit air de victime.

- J'ai assisté à cette triste scène et tout ce que j'ai à dire que ton comportement mademoiselle, est enfantin. Tout ce que faisait ce garçon, c'était de manger. Pourquoi une action à priori banale devrait être troublée par des gestes aussi puérils ? N'est-ce pas... ? Au fait, comment tu t'appelles toi ?

Je fus choquée. Ces phrases n'ont eues d'effet sur moi que de me provoquer. Comment osait-il ? S'il aurait réellement vu la scène, il aurait bien vu que c'est cette ordure qui m'en avait lancé ! Cette tâche, qui n'allait surement pas partir d'ailleurs, n'était pas apparue toute seule ! Je fulminais. Je n'allais pas être capable de me retenir plus longtemps. De plus, cet homme m'avait traité d'enfant ! Je fulminais. Je serrai les dents et espérait sincèrement qu'il allait fermer sa gueule.

- Je te conseille de t'excuser auprès de ce garçon, sinon je pense que tu auras des ennuis. La nourriture n'est pas un jouet, en plus, tu salis la cafétéria.

QUOI ? J'allais avoir des problèmes de toute façons ; que je m'excuse ou pas. Je ne savais pas lequel de ces deux cons était le plus hypocrites. Celui qui faisait soudainement l'homme professionnel ou celui qui avait commencer une bataille et qui jouait l'innocent ? De plus, le surveillant souriait au jeune homme qui semblait attendre ses excuses. Il devait être satisfait en pensant avoir réussis à s'en sortir en tant que la victime.

Je n'en pouvais plus. Je ne pouvais maintenir cette fureur en moi. Il souhaitait être la victime dans l'histoire ? Il allait l'être. Je fis soudainement apparaître une plateforme à l'endroit et au niveau parfait pour que mon pied puisse atteindre le visage du jeune homme. Je m'élançai bondit d'un pied et atterrit de l'autre sur la plateforme. Mon pied toujours en l'air heurta de pleins fouet la joue droite du fuyard.

Je fléchis les genoux en touchant le sol et pivotai vers celui que je venais d'atteindre. J'espérais un contrecoup, une réaction. J'étais sûre qu'il y en aurait une cette fois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Blez
REBELLE
Deuxième année



Messages : 6
Points : 2
Date d'inscription : 07/07/2015

Feuille de personnage
▬ PERSONNAGE :
▬ SON POUVOIR :

MessageSujet: Re: UN MIDI MOUVEMENTÉ - ft. Nathanaël Blez & Ace Logan   Dim 16 Aoû - 22:48

Le surveillant ne faisant que parler Nath ne l'écoutait réellement plus, bien qu'il voulait que la demoiselle s'excuse, le jeune homme s'attendait à ce qu'elle l'insulte, le frappe même, il était déjà prêt à tout... Nath se sentait plutôt mal à l'aise en vue de la situation, sa seule échappatoire était de fuir, il ne voulait pas poursuivre la discutions. Et des excuses ? Si elles sont fausses cela n'en valait pas la peine à ses yeux. Bien que la demoiselle sembla bouger, Nath ne la fixait pas, il sentit juste quelque chose le percuter, ce qui eut pour effet de l'envoyer directement sur le sol, une légère douleur... Mais le coeur blessé par l'humanité. Voilà ce qu'il ressentait exactement, le jeune homme ne voulait pas se relever, mais il le fit, se redressant, son regard neutre croisa celui de la demoiselle, un regard qu'il s'efforça sur le coup à garder sur elle, il avait la trouille certes mais cela ne se remarqua pas. Bien sûr, laissant planer le silence, les élèves furent surpris, mais les brouhahaha qui se dissipèrent, cela lui laissa le temps de placer une phrase, même si on pouvait clairement l'entendre, là il n'en avait plus réellement quelque chose à faire.

"Frappe autant que tu le veux... Brise moi les jambes, les bras... Frappe où tu veux si tu penses réellement t'en prendre à la bonne personne. Je ne répliquerais pas."

Son regard resta calme, neutre et son air de même, c'était extrêmement rare, mais il le devait, certes c'était une chose qui lui attirerait des ennuis, mais vu qu'il ne pouvait plus fuir, il préféra attendre la sentence, le pauvre était innocent, mais elle ne le croyait pas. Les gens agissant sans réellement savoir l'écoeurait. Malheureusement, il n'avait pas de preuve de son innocence, dans ses moments là il aurait tant aimé. Cela lui aurait évité beaucoup d'ennuis, des ennuis qu'il ne méritait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UN MIDI MOUVEMENTÉ - ft. Nathanaël Blez & Ace Logan   

Revenir en haut Aller en bas
 
UN MIDI MOUVEMENTÉ - ft. Nathanaël Blez & Ace Logan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un après-midi ... Mouvementé ? [PV Zaza]
» après-midi mouvementé (agnès)
» Un après-midi mouvementé [Aika]
» Nathanaël Van Der Woodsen {Ok}
» Dream or ... Dream? [Privé Nathanaël & Cirius]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STORIES DRAWN  ::  :: ▬ La cafétéria-